Open your eyes...
Here you are inspired!

Open

Colas Dupas

Une idée folle

Tourné dans neuf établissements scolaires – publics et privés, de la maternelle au collège, aux quatre coins de la France – Une Idée Folle pose la question du rôle de l’école au XXIème siècle, à travers le témoignage d’enseignants, d’enfants, de parents ainsi que d’experts de l’éducation. À quels défis les citoyens de demain vont-ils devoir faire face et comment les y préparer ? En cultivant l’empathie, la créativité, la coopération, la prise d’initiative ou encore la confiance en soi et l’esprit critique chez les élèves, en parallèle des savoirs fondamentaux, les enseignants de ces écoles font un rêve fou : celui de former une future génération de citoyens épanouis et responsables qui auront à cœur de transformer positivement la société qui les entoure.

https://www.uneideefolle-lefilm.com/

 

Open

Hélène Le Héricy

Réinventons l’école de la République

En 1997, Claude Allègre, ministre de l’Éducation, voulait « dégraisser le mammouth ». Vingt ans plus tard, plus que d’un plan social, l’école de la République semble surtout avoir besoin d’une refonte en profondeur et sur des bases nouvelles. Si l’idéal républicain d’une école publique obligatoire, gratuite et laïque n’est pas négociable, il n’est plus possible de s’arc-bouter sur quelques vieilles lunes du temps de Jules Ferry. Usbek & Rica propose ici quelques réformes possibles pour sortir le mammouth de son coma artificiel et tâcher de le remettre sur la route du futur – à défaut de pouvoir le dégraisser…

https://usbeketrica.com/article/reinventons-l-ecole-de-la-republique

Open

Juliette Averseng

An example of how design can serve social impact.

Tweet this! Partager sur Facebook!

WonderSphere : design et impact social

Winner of the Design for Social Impact Award 2016, WonderSphere, is a sealed, mobile chamber that empowers pediatric patients with the wonders of nature and science. With built-in gloves that enable hospitalized, immune-compromised children to plant, dig, water, and touch nature without danger of infection, it provides a bedside field trip that is hands-on, experiential, multi-sensory, and safe.

 

See the project here

Open

Hélène Le Héricy

Réinventons l’école de la République

En 1997, Claude Allègre, ministre de l’Éducation, voulait « dégraisser le mammouth ». Vingt ans plus tard, plus que d’un plan social, l’école de la République semble surtout avoir besoin d’une refonte en profondeur et sur des bases nouvelles. Si l’idéal républicain d’une école publique obligatoire, gratuite et laïque n’est pas négociable, il n’est plus possible de s’arc-bouter sur quelques vieilles lunes du temps de Jules Ferry. Usbek & Rica propose ici quelques réformes possibles pour sortir le mammouth de son coma artificiel et tâcher de le remettre sur la route du futur – à défaut de pouvoir le dégraisser…

https://usbeketrica.com/article/reinventons-l-ecole-de-la-republique

 

Open

Juliette Averseng

Business models de demain

Open

Juliette Averseng

Connaissez-vous le design fiction, entre design et science-fiction ?

Tweet this! Partager sur Facebook!

Le Design Fiction pour imaginer des futurs probables et préférables

Pour se projeter dans le futur, il existe pléthore de techniques allant de la créativité à la prospective. Toutes offrent des voies entre le présent et des futurs probables et préférables, à risque ou vertueux.

Étrangement, et jusqu’à une époque récente, les efforts parfois considérables engagés dans ces technologies de projections faisaient l’impasse sur cet autre versant de la créativité humaine qu’est la science-fiction et, plus largement, les imaginaires de la culture populaire. Ceux-ci contribuent pourtant à matérialiser des futurs possibles, et sont à ce titre une sorte de grand laboratoire d’idées.
Le design fiction est à la croisée de ces deux univers. Cette pratique, nommée pour la première fois au milieu des années 2000 par l’américain Bruce Sterling, auteur de science fiction, fait depuis lors l’objet de nombreux développements dans le champ du design.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Open

Juliette Averseng

Chez weave.air, à l'approche des élections présidentielles, on a réfléchit aux apports que pourrait offrir le Design Thinking à la politique.

Tweet this! Partager sur Facebook!

Et si on mettait du Design Thinking dans les présidentielles ?

11 candidats sont actuellement dans leur dernière ligne droite pour essayer de convaincre les Français de voter pour eux. Cette campagne est notamment marquée par une forte diversité des programmes proposées y compris parmi les candidats susceptibles d’être au second tour.

La présidentielle est encore fortement un exercice de programmation

Ils ont cependant un trait commun : celui de s’inscrire dans la pratique historique des élections présidentielles consistant à présenter un programme sur 5 ans.

Cette approche repose sur deux présupposés :

– ces femmes et hommes politiques et leurs mouvements politiques sont, dans leur grande sagesse, en capacité de dessiner les actions pertinentes à mener pour les 5 années à venir. Il est notamment frappant de voir qu’ils ne proposent généralement qu’un seul chemin possible (et non pas des scénarios différenciés en fonction d’événements externes par exemple…)

– ces femmes et hommes politiques et les électeurs que nous sommes jouent encore, après tant d’élections et gouvernements passés, le jeu consistant à faire comme si ces propositions allaient être déployées telles quelles et dans leur intégralité ! A tel point, que de nombreux débats portent sur le niveau d’investissement proposé, la nombre de suppression de postes…

Sans être un expert des , nous pouvons facilement nous accorder sur le fait que ces présupposés méritent d’être remis en question.

Des inspirations à prendre du côté des approches itératives ?

Au sein de notre pratique auprès des grandes entreprises, nous accompagnons régulièrement les clients sur la remise en cause de ce type de programmation pluri-annuel. Trop de plan stratégique (version corporate d’un programme politique…d’ailleurs souvent élaboré avec une énergie renforcée lors d’un changement de direction) ont une partie significative de leur contenu qui n’est pas déployé ou qui n’est plus adapté aux évolutions internes / externes.

Les approches plus itératives que nous mettons en place pourraient être des inspirations intéressantes pour l’exercice des présidentielles.  Deux éléments clés pourraient être intéressants pour le faire évoluer :

– Une vision prospective construite sur plusieurs scénarios possibles : contrairement à ce que nous donnent comme impression les candidats, personne ne peut écrire un futur possible et il est donc plus riche de dessiner plusieurs futurs possibles

– Une logique itérative : au delà de grands axes permettant de structurer les actions, le fait d’être dans une approche itérative permet de développer des prototypes, tester, intégrer les retours…

Des structures comme la 27ème Région (http://www.la27eregion.fr) développe ce type d’approches pour les collectivités locales depuis plus de 10 ans ; leur prise en compte dans la manière de concevoir les présidentielles reste encore à développer !

Open

Aude Valtier

Et si on vidait nos boîtes mails pour réduire notre empreinte carbone ?

Conserver 30 mails inutiles durant un an consommerait 222 Wh, soit l’équivalent d’une ampoule laissée allumée toute la journée.

La pollution numérique est une réalité contre laquelle de plus en plus d’acteurs cherchent à lutter. Car en effet, le web génère aujourd’hui 2% des émissions de CO2, et ce sera le double en 2019. Concernant le stockage des mails, on parle de “pollution dormante” : un message conservé dans votre boîte mail fait tourner des serveurs en permanence.

Le service Cleanfox propose donc de réduire l’impact de chacun sur l’environnement en se désabonnant rapidement des newletters indésirables et en vidant notre boite mail des messages liés à ces newletters.

 

En savoir plus

Open

Hélène Le Héricy

Le Design Thinking est à la mode certes, mais l'apprentissage rapide d'une méthodologie théorisée ne fera pas de n'importe quel consultant ou manager un magicien de l'innovation... Le monde aura encore besoin de designers et d'équipes pluridisciplinaires pour quelque temps !

Tweet this! Partager sur Facebook!

Stop “Killing” Design !

Pendant des années, les designers se sont plaints d’un manque de notoriété et de reconnaissance de leur pratique. La situation est désormais bien différente avec l’explosion du Design Thinking, qui propose d’utiliser les pratiques du design pour résoudre des problématiques d’innovation.

 

D’un métier plus ou moins intégré dans les entreprises, le design est devenu un modèle pour définir une façon d’allier créativité et « conception », voire une boite à outils pour organiser un management tourné vers l’innovation. Depuis que l’agence de design IDEO a vulgarisé des briques de la pratique du designer – tels l’empathie et le maquettage – pour y accoler « thinking », le terme a le vent en poupe. Sans surprise, il a donné naissance à de nombreuses publications. Et une ribambelle de sociétés de conseil spécialisées.

http://www.influencia.net/fr/actualites/media-com,conversation,stop-killing-design,6890.html

Open

Aude Valtier

Le chargement par induction comporte plusieurs avantages, et notamment il est plus simple de poser un smartphone sur une station adaptée que de le brancher à un fil, et ce mode de chargement fatigue moins la batterie que le chargement par la prise Lightning

Tweet this! Partager sur Facebook!

Recharger nos portables sans fil ? C’est maintenant possible !

L’Iphone 8 se chargera sans fil ! Cette technologie, déjà développée par certaines sociétés de téléphonies (LG par exemple) et aussi appliquée à l’Apple Watch, se généralise progressivement.

La technologie actuelle nécessite, bien que le téléphone ne soit pas à brancher, de mettre son téléphone au contact d’un support de recharge compatible afin que le téléphone se charge. mais bientôt le téléphone se rechargera sans fil… et sans contact ! Cela sera rendu possible en augmentant l’espace de chargement sans fil entre le boitier de recharge et le récepteur du smartphone.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Open

Adrien

Encore un exemple qui démontre la forte culture d'innovation sociétale scandinave qui semble faire défaut chez nous.

Tweet this! Partager sur Facebook!

Et si l’état rémunérait les citoyens qui réparent leurs biens plutôt que de les jeter?

C’est en tout cas le test lancé par la Suède. Pour en finir avec la culture du usé/jeté et du gaspillage, la Suède teste un nouvel outil fiscal. La TVA sur les services de réparation de vêtements et de vélo a été réduite de 25% à 12% tandis que pour les produits électroménagers, le consommateur pourra défiscalier la moitié du cout du travail du réparateur. Outre l’aspect environnemental évident, l’initiative qui surfe sur les nouvelles tendances d’économie du partage et de mouvement “maker”, devrait favoriser l’emploi local et le développement de services de réparation à domicile, une manière d’aider les personnes disposant de compétences techniques mais pas nécessairement très éduquées.

Open

Cyril Leroux

Donner d'autres usages à la commune carte bancaire pour mutualiser les usages et fluidifier les parcours utilisateurs dans le domaine du transport et pourquoi pas faciliter le développement de l'intermodalité.

Tweet this! Partager sur Facebook!

Smart City : MasterCard a des ambitions data et IoT

MasterCard creuse la thématique de la « ville intelligence » en exploitant des données associées aux paiements, mais aussi les leviers IoT et biométrie.

Rue du Quatre-Septembre, non loin de l’écosystème innovant du Sentier… et à proximité des sièges de grandes banques : MasterCard a choisi un lieu stratégique pour la première session parisienne de son Forum de l’innovation organisé le 15 novembre.

Cet événement itinérant, qui a dernièrement fait halte à Budapest, n’avait encore jamais posé ses valises en France. Il aura été l’occasion de percevoir une thématique chère au groupe américain : la « ville intelligente », qu’on désigne plus volontiers sous le terme anglais « smart city », à la connotation plus large.

En savoir plus sur le sujet, il n’attend que vous.